Aller au contenu principal

ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL AIX VALABRE MARSEILLE

Historique

  

L'école d'agriculture a été fondée en 1884 sur le domaine de Valabre légué à la commune de Gardanne par la Marquise de Gueydan pour assurer "le fonctionnement d'un établissement public destiné à élever, instruire, et former les jeunes gens dans la science et la pratique de l'Agriculture".

-Son testament léguait le château de Valabre, les terres, les fermes et immeubles afin d'y fonder un établissement public.

-En 1884 fut créée par arrêté l'école d'Agriculture et de viticulture de Valabre.Le premier directeur, Monsieur Mourret était nommé le 03/09/1884 et installé officiellement le 12/10/1884.

-Jusqu'en 1943,la scolarité fût étendue sur 3 ans, puis  après une interruption due à la guerre, l'école reprit ses activités en 1945, la scolarité étant réduite à 2 ans à partir de 1946.

-En 1957, la société du Canal de Provence construisait son réseau d'irrigation sous pression dans la région de Valabre. M. Granier directeur de l'école avait contribué activement à cette mise en place qui allait transformer les possibilités de l'exploitation Agricole du Legs du Gueydan et permettre la construction de bâtiments neufs.

 

 

Ainsi en 1963, l'établissement se transporta dans de nouveaux locaux modernes et spacieux, plus proches de la ville de Gardanne et changea de nom pour devenir un Lycée Agricole et non un Institut Agronomique comme le souhaitait la Marquise.

-Après ce transfert dans les nouveaux locaux, le château de Valabre se trouvait abandonné et délabré. En 1969, une convention le mettait à la disposition de la Protection Civile pour une durée de 30 ans. Il était alors restauré et deux organismes s'y installaient: 

 *Le Centre interrégional de Coordination des Organismes de la Sécurité Civile (C.I.R.C.O.S.C) qui coordonne l'action contre les feux de forêt.

 *Le   Centre interrégional d'études de la Sécurité Civile (C.I.E.S.C) qui organise des stages de formations relatifs aux problèmes de la Sécurité Civile.

En 1970, un Centre de Formation  Professionnelle et de Promotion Agricoles était construit en annexe au Lycée Agricole ajoutant des cycles de formation pour adultes à ceux de la formation initiale.

Ainsi, même si les volontés de la Marquise n'ont pas été respectées à la lettre, du moins l'ont-elles été dans le fond, sous le contrôle de la Haute Commission de Surveillance qu'elle avait elle-même constituée.